Flamenco

english-logo

12009632_101690260186516_735259340662447258_nExpression authentique de la joie sincère et de la tristesse profonde, le flamenco est né après le Moyen-Age en Andalousie, le carrefour riche des cultures islamique, chrétienne et juive. Le chant flamenco a des connexions avec le fado portugais ; on y retrouve la même intériorité et la même profondeur. Grâce aux gitans nomades, le flamenco a noué des liens forts avec les traditions des Balkans et de l’Inde, berceau des civilisations. De plus, les gitans en s’imprégnant de la culture flamenco ont été un véhicule pour sa diffusion hors de l’Espagne.

12034171_101692706852938_520645992676588897_oUne des origines étymologiques du mot flamenco vient de l’arabe : felah-menkoub, paysan errant. Une autre étymologie possible est en lien avec l’oiseau flamenco vu que les chanteurs interprétaient leur chant avec une veste courte qui les faisait ressembler à l’oiseau du même nom. Finalement, un lien culturel fort existe entre Séville et la Flandre (flamenco en espagnol) ce qui est une autre explication de l’étymologie.

12045475_101693886852820_8671446541529836132_oLe flamenco allie danse, chant et percussion dans un style classique qui a continuellement évolué au cours des siècles. Il est l’expression folklorique pure d’un rythme organique. Les pas des danseurs font écho au claquement des mains et aux percussions ; les mouvements en cercles du corps répondent à la voix du chanteur et au pincement de la guitare. On ne danse pas le flamenco, on le vit avec son âme entière et tout son corps.