Iokai Shiatsu

english-logo

1Fondé au siècle passé par Masunaga Senseï, le Iokai Shiatsu (shi : doigts et atsu : pression) est une technique japonaise relativement jeune. Ses sources remontent cependant à très loin. Le Tuina, technique corporelle traditionnelle chinoise datant d’environ 2700 ans avant J.-C., est considéré comme la mère du shiatsu. C’est pourquoi les principes de la médecine traditionnelle chinoise, le Yin et le Yang, l’étude des 5 éléments et les points d’acupuncture restent en lien étroit avec le shiatsu. Par ses recherches pragmatiques, Masunaga Senseï a codifié l’usage des méridiens et a développé une approche thérapeutique reconnue au Japon puis en Occident et en Orient.

2Le shiatsu se pratique traditionnellement au sol et habillé. Il consiste à exercer des pressions avec les doigts, les paumes, les avant-bras, les coudes et les genoux sur les méridiens énergétiques du corps, ainsi que sur les points principaux (tsubos). Les méridiens sont les voies subtiles empruntées par la circulation de l’énergie vitale (le Ki, en japonais) et constituent un lien entre la surface du corps et les organes profonds. Le shiatsu comprend également une large variété de mobilisations articulaires très douces.

Le Iokai Shiatsu est un art qui se distingue d’une simple technique manuelle par le fait qu’il engage la globalité psychique et physique (esprit-corps) du praticien et du receveur. La qualité de cette communication est un des points essentiels du Iokai Shiatsu dans laquelle réside le terme « toucher la vie ». Sasaki Senseï a été profondément touché par ces aspects durant sa collaboration avec Masunaga Senseï et c’est le cœur de cette approche qu’il enseigne en Europe.